Ouest France – 19/07/2017

L’association naissante les Amis de Lalouet’coop a été officiellement créée cet été. Dans ses cartons, elle compte ouvrir un supermarché coopératif et participatif aux Herbiers. Pour permettre au plus grand nombre de goûter au projet, les organisateurs proposent un pique-nique urbain, dans les jardins de Coria. Les participants pourront se renseigner en détail sur l’état d’avancement, adhérer, et pour ceux qui le souhaitent, participer aux futurs ateliers.

Zéro déchet

Chacun ramène son repas. Mais pas question de s’installer sur la nappe à carreaux avec des couverts et des assiettes en plastique. Jetable proscrit !

Petites astuces

Donc, exit les sachets en plastique pour le transport des victuailles. Le mieux ? Des sacs en tissu, très en vogue, ou l’indémodable panier en osier. Finies les serviettes en papier qui gonflent nos poubelles. Celles en tissu, lavables, feront très bien l’affaire. Idem pour les couverts : mieux vaut utiliser ceux de la cuisine, en métal. Pour les boissons, favoriser les bouteilles en verre. Préférer les pots de confitures et de miel, eux aussi en verre. Ils feront un bon contenant. Enfin, les boîtes plastiques refermables et réutilisables sont aussi un bon allié pour conserver la nourriture non utilisée.

Groupes de travail

Ils sont indispensables à la mise en oeuvre du projet coopératif. L’occasion de devenir acteur dans cette aventure participative qui fait des émules partout en France. « Il faut que ce soit démocratique et qu’il y ait un consensus avec tout le monde », prévient David Mérit, l’un des coprésidents. Un groupe de travail sera consacré à la communication, la création graphique et la gestion de la plate-forme collaborative. Un second devrait se pencher sur toute la gestion de l’humain. Un supermarché collaboratif ne peut fonctionner sans bénévoles. Chacun doit donner un peu de son temps, chaque mois. Le groupe achat se focalisera sur les produits locaux. Enfin les finances ne seront pas en reste. Ou trouver l’argent ? Comment se prémunir juridiquement ? « Il faudra être autonome dans notre organisation. »

À quand le démarrage ?

Il est encore trop tôt pour le dire. « C’est un travail de longue haleine », reconnaît David Mérit. « Cela dépendra de l’avancée des groupes, espère Pierre Merlet, coprésident. Mais j’ai le sentiment que plus nous serons nombreux, plus nous irons vite. » Et le nombre d’adhésions devrait être déterminant. D’où la barre symbolique des 400 inscriptions. « Un chiffre à affiner avec les groupes de travail ».

Dimanche 24 septembre, à partir de 11 h 30, dans les jardins de Coria (derrière le lavoir). Apéritif local offert. Pique-nique, de 12 h 30 à 14 h 30, puis discussion l’après-midi. Contact 06 15 66 51 01. Site : lalouetcoop.fr